SKATEBOARDING IS BLANKABLE

Retrouvez du 12 juillet au 10 septembre l’exposition « Skateboarding is blankable » au Grand Playground. 

L'exposition

Découvrez le monde du skateboard à travers l’exposition « Skateboarding is blankable » avec des skateboards customisés.

Cet évènement est organisé par DECATHLON SKATEBOARDING, en partenariat avec le Grand Playground. Chaque œuvre est disponible à la vente, et tous les fonds récoltés seront reversés à l’ONG Free Movement Skateboard.
 
Au programme, une exposition d’une trentaine de blanks de skateboards customisées par des artistes. Mais aussi des présentations qui expliquent le processus de la customisation. Vous aurez l’occasion d’observer les artistes en live et même pourquoi pas customiser votre propre planche lors d’ateliers prévus tout au long de l’été !
Pour réveiller leur créativité, les artistes n’avaient aucune obligation et avaient le choix d’utiliser la technique souhaitée. Ainsi certains ont utilisé la peinture, la pyrogravure et d’autres, le découpage, etc. 

Découvrez les artistes

Le premier artiste est Bruce Ligne et il présentera la planche « Patchwork onirique » inspirée de ses souvenirs d’enfance, de son métier, de ses peurs, de la société et du lieu où il skate. Pour ce projet, il a utilisé la peinture en spray, les marqueurs, et la technique du grip job.

Toma Later, lui, pense à son blank comme à un totem, signe de sa passion pour le skateboard. Il s’est inspiré de ses souvenirs et a inclus des pavés de Bracelone, bump et set de marches à sa planche. La planche a été faite avec de la peinture en spray.

A deux doigts, originaire de Nantes, a créé la planche « Banana Flip » en s’inspirant de la main de la statue de la liberté, et la peur de glisser sur une peau de banane, il a utilisé la peinture acrylique, et les crayons de couleur.

Basé à Lille, Quentin Tavernier propose le skate « Skate Tragedy » inspiré des années 90 et des peurs que chacun peut avoir. Il utilise la peinture acrylique.

Nils Inne a trouvé une bonne balance entre le skate et la peinture. Sa planche, ultra originale, est colorée et agrémentée d’une sculpture en métal. Pour ce faire il a eu besoin de métal et de peinture acrylique.

Timm Blandin vous propose un nouveau point de vue sur le mobilier urbain, celui des skateurs. Pour lui, cette création représente un refuge dans un milieu coloré. Il a utilisé la peinture acrylique.

Hosmane Benahmed, basé à Lille, a créé une planche avec comme inspiration « La chose représente l’éternelle opposition que peut rencontrer l’univers subversif du skate au sein de cadres institutionnels. »

La planche « Beautiful waste » créée par Willem Isaert ODD est une planche qui cherche à mettre en lumière la matière de la planche, l’arbre. Pour sa planche, il a utilisé la technique du swirling.

Florent Béguin, lui, a créé la planche nommée « Hooper » qui représente un enfant, qui après une période difficile, retrouve le sourire. Tout cela a été créé avec de la peinture acrylique.

Juniora Labbit a créé la planche « Urban Egyptian » avec comme inspiration l’Egypte antique. La planche a été réalisé avec des marqueurs et de la gouache.

Basé à Biarritz, Alexande Schiavo a créé une planche symbolisant des valeurs positives telles que la protection, le courage ou encore la beauté,… Tout cela avec marqueurs.

Jérémy Schiavo présentera sa planche « Summer in the city », représentative de la période estivale avec des couleurs fortes et vives. Pour la créer, l’artiste a eu besoin de peinture acrylique, de marqueurs, de peinture en spray et a utilisé la technique du airbrushing.

Tamar Herrero, originaire de Lille, cherche à rendre sa planche de skateboard aussi vivante que possible, comme un ensemble de cellule. Il a utilisé la technique de wood working.

Lea Clavreul a, elle, créé une planche remplie de fleurs qu’elle avait déjà dessiné en 2021. Sans se contraindre à aucune règle, l’artiste veut partager sa manière de voir le monde du skate. Elle utilise des crayons graphites pour réaliser ses croquis.

A travers de sa planche « Welcome to the jungle”, Jérémie Pype veut partager sa vision de la culture du skate et de la communauté.  L’artiste a voulu faire ressortir la forme de la planche en utilisant la technique de la gravure.

Rom av JC, originaire de Lyon, a créé la planche « Antica Fabricae Tabula » inspirée de l’époque de César. Il a utilisé la peinture acrylique pour cette planche.

Aurélie Moniot a pour objectif de recycler un objet du quotidien en un objet décoratif. C’est ce qu’elle fait avec ce skate qui raconte une réelle histoire. Pour cette planche, elle a utilisé l’art numérique, la peinture et la technique du past’art.

On vous donne rendez-vous le 12 juillet au Grand Playground au 17 rue du Sec Arembault dans la galerie des Tanneurs à Lille.
Plus d’informations soon !! Restez connecter

Playground Mag

La Newsletter

17 rue du Sec Arembault à Lille

Ouvert du lundi au samedi

Horaires 1Oh-19h30

Contactez-nous

contact@grandplayground.com